son Retour Occitan Français Questionnaire


Lo cavalièr de Sant Pau

(conté par Didier Huguet)


« Un país sens port d'estaca. Dels camps venguts de pertot que tòrnon partir endiluòc. " Per aquela planòta, passèt una lebròta." Entre sanhas e bosquets, un paradís pels caçaires e aucèls de passatge familièrs als legeires de "Flor de Brossa" e de "Jos la clujada". Al mièg dels sapins, una crotz oblidada, bola testimòni d'un eveniment passat. L'áun sonada "Crotz de la Batalha". Mès de quanha batalha, sortida de quanhe passat ?
Avètz parlat d'istoria ? Quau se soven enquera de la dicha pas tan vielha : " Pauc a pauc, l'aur d'Espanha monta a Sant Pau " ?  »


« Un pays sans port d'attache. Des champs venus de partout qui repartent (sans fin. "Par ce chemin passe un lièvre)." Entre (plaines) et bosquets, un paradis pour les chasseurs et les oiseaux de passage, familier aux lecteurs de "Flor de Brossa" (écrit par Vermenouze) et "Jos de la clujada". Au milieu des sapins, une croix oubliée, témoin d'un événement passé. Ils l'ont appelée "Croix de la Bataille". Mais de quelle bataille, sortie de quel passé ?
Vous avez parlé d'histoire ? Qui se souvient encore du proverbe pas si vieux que ça : " Peu à peu, l'or d'Espagne monte à Saint-Paul " ? »

La région de Saint-Paul est une plaine avec de vastes horizons.
Cette légende a paru dans la Revue de la Haute Auvergne en 1907 ; elle fût racontée à Alphonse Aymar qui l'a retranscrite dans ses Notes de Folklore Cantalien.