son Retour Occitan Français Questionnaire


Las fadas de vèrs Chastèl

(conté par Didier Huguet)


Elle a été racontée par Jean Faig (???), originaire du lac de Menet, qui était le premier professeur d'occitan à l'école normale dans les années 1950.
On retrouve des légendes similaires dans différents livres anciens, ainsi que dans le Livradois.
Celle-ci provient de Chastel-Marlhac, près du village de La Salvinie. La roche volcanique y est très ancienne, il se replie et forme des cachettes qui ressemblent à des grottes. Il y avait autrefois des fortifications qui furent peut-être prises d'assaut par les Francs au 6e siècle ?
Il y a une caverne appelée " l'Ostal de Las Fadas ", dont on ne connaît pas l'étendue, selon Déribier-du-Châtelet (Département du Cantal, 1824), qui servait peut-être de retraite aux bohémiens (même auteur, Annuaire du Cantal, 1817).
On raconte que les fées vivaient dans ces grottes. Les gens du coin les représente comme des femmes qui n'avaient qu'un oeil au milieu du front. Cette représentation est majoritairement présente dans d'autres histoires des environs proches.
Dans tout le nord cantal et puy-de-dôme, en combrailles, on les appelles les 'fadas' (viaduc des fadas). Ailleurs, elles sont appelées autrement et on les rencontre moins.
Quelquefois au lieu de baptison les gens disent saladon : celui qui est passé par le sel du baptème (entre chistianisme et paganisme).