son Retour Occitan Français Questionnaire


La legenda del vialatge de Rocharossa
(contée par Didier Huguet)

C'est une vieille légende racontée par François Boyer à Didier Huguet, qui l'a traduite en Occitan (parler de Murat).
F. Boyer est originaire du vieux village de Rocherousse, sur la commune de Marcenat, dans les montagnes du Cantal, entre Riom-ès-Montagne et Alanches. C'est donc un village montagnard, au pied du Cézalier.

Cette histoire est très intéressante, car elle relie le mythe et l'histoire ; elle parle de la cohabitation des hommes avec les serpents. Les serpents viennent du ventre de la terre, ils représentent la nature, la Terre-mère (allusion aux statues idôlées dans l'Antiquité). Le dernier serpent serait en quelque sorte le 'roi' des serpents, il est symbolique ; peut-être un clin d'oeil au risque de détruire la nature ?
Il existe des légendes similaires, dont une dans un village des environs de Riom-ès-Montagne, où les gens vivaient en harmonie avec les serpents jusqu'à ce qu'on les fasse disparaître, et le village attrappe alors la peste (ce qui advint véritablement).

Dans le monde traditionnel, l'aumône était alors presque une obligation ; elle l'est encore dans certaines civilisations, comme notamment les pays d'Orient.

La tireta est le grand tiroir qu'il y a en bout de table. Le petit tiroir serait plutôt le tiradon.

La boba est un serpent en général et plus précisément une couleuvre.

L'estiflòl est un sifflet, une petite flûte qui rappelle celle des charmeurs de serpents (similarité avec des histoires d'Allemagne, de Suisse Romande, d'Argentine, avec des serpents ou parfois des rats).