son Retour Occitan Français Questionnaire


La légende du gouffre du Sailhant

    Vers Andelat, s'ouvre le gouffre du Sailhant, là où se jette la belle cascade du Babory. Au-dessus du gouffre se trouve un pré. L'herbe y est bonne, à ce que disent les vaches, mais le pré, lui, penche beaucoup.
    On raconte qu'une fois, au moment de fâner, une jeune servante menait l'attelage de maîtres. Et, pendant que les bouviers entassaient le foin sur le char, celle-ci retenait les boeufs.
Quand le char fût plein, la servante piqua les boeufs avec l'aiguillon pour leur faire faire demi-tour. Mais les bêtes ne voulurent pas se retourner. La servante n'avait-elle pas la manière de les mener ? Les boeufs avaient-ils attrapé la mouche ? N'étaient-ils pas assez forts pour porter la charge ? Toujours est-il  que les bêtes avançaient et la servante reculait...
    Bientôt, tout ce monde se mit à glisser, à glisser de plus en plus vite sur la pente et, femme, bêtes, charrette de foin, tout cela se précipita dans le gouffre. Jamais personne ne les revît.
    Pourtant, les nuits de pleine lune, si vous avez l'oreille fine, vous entendrez le char rouler et la servante marcher en sabots au fond du gouffre pavé...